Le Marathon de Saint-André-des-Eaux

Jogging International
Le
  • Date de la course : 06/08/2017
  • Région : Bretagne
  • Commune : Saint-André-Des-Eaux

Les épreuves

42,195  km - Le Marathon de Saint-André-des-Eaux 2017 (1)
  • Départ : 08h00
  • Description : Course sur route, sur une première boucle de 22,6 km et une seconde de 19,595 km, dans la campagne bretonne avec la traversée de petits villages dont celui de Saint-Juvat au 4ème km, le premier village fleuri d'Europe. L'altitude varie de 15 à 47 m.

Services

  • Service : Parking, Douche, Massage
  • Récompenses : Primes aux premiers de chaque catégorie.
  • Animation : Fête locale et foraine, bal gratuit à 21 h et repas champêtre sous chapiteau. Course cycliste à 15 h et courses pour tous à 18 h.

Contacts

  • Contact : Jeanine Le Breton
  • Email : andre.le-breton@orange.fr
  • Tél : 02 96 83 42 89
8 avis de coureurs pour Le Marathon de Saint-André-des-Eaux

Les notes

Cette course a été notée par 6 coureurs

  • Intérêt sportif de la course Parcours permettant des performances
  • Intérêt sportif du parcours Beauté et variété des sites et paysages, éléments ou monuments remarquables
  • Qualité de l'accueil et organisation
  • Ambiance, convivialité, animation
Gipe29 - édition 2015 - Comme dans un rêve

Bonsoir, bien que je ne sois plus très jeune, je le suis encore dans le domaine de la course à pied. Des amis, ultramarathoniens m'avaient conseillé d'y venir. Dès le samedi en fin d'après midi je traîne dans le coin. Ce charmant petit village en bordure du canal de la Rance comporte une église, une mairie, quelques maisons et " l'éprouvette". Un café restaurant, tenu par Sylvie. Les coureurs la connaissent bien, certains depuis 35 ans. Je fais le tour du quartier, l'ambiance est bien lancée. Les" Kékés du bocage" sont arrivés en force. Ils fêtent, entr autre, le 200 ème marathon de l'un d'entre eux. Un petit bonjour à Alain Grasset, et je vais dîner. Dans le resto Sylvie me place en bout d'une tablée de 8. La conversation tourne autour de la Milkil, du Sparthalon, du Marathon des Sables, de l'intégrale de Riquet, du 50 km du Kig a Farz (spécialité bretonne que je ne conseille qu'après la course).C'est étrange je n'y comprend pas grand chose Mais, je rêve! Je dîne tout simplement à la table de Nadine Weiss, de Xavier Servel, de Thierry Lefeuvre dit Cartier, de Jean Louis Vidal, d'Albert Vallée, de Jean Benoît Jaouen et j'en oublie. J'écoute avec passion les récits de courses et comme je suis bavard,j'y mets mon grain de sel. Le lendemain tout ce petit monde se trouve sur la ligne de départ. Un bonjour par ci, un bonjour par là. Tiens voilà les époux Perchoc, Alvarez et autres ultramarathoniens. En course Albert Vallée nous rejoins il mène notre petit groupe. Il nous conseille à l'abord des difficultés. Il nous encourage... Puis tout à coup il s'en va. Je crois rêver. Où suis-je tombé? Dans le chaudron de l'Ultra peut être ? Une chose est sûre, Saint-André si tu me protèges je reviendrais en pèlerinage. Décidément ces Ultra marathoniens sont des extra terrestres. J'ai pour habitude de courir des marathons où la convivialité est de mise, comme la Transléonarde ou celui du Bout du Monde, qui, dommage, n'aura pas lieu en 2016. Mais Saint André les Eaux, dans les Côtes d'Armor, bénéficie, à mon sens d'une aura particulière. Mais bon vous gardez ça pour vous. Moins on est nombreux plus on se marre. Dernier point c'est un conseil d' Albert Vallée si tu cours en souriant tu gagnes 30'' tous les deux kilomètres. Allez, Kénavo à l'année prochaine.

le 04/08/2015