Marseille-Cassis

Jogging International
Le
  • Date de la course : 27/10/2019

Les épreuves

20  km - Marseille-Cassis 2019 Course qualificative FFA
  • Départ : 09h30
  • Description : Course de villes à villes sur route fermée à la circulation. Partant du stade-vélodrome, les coureurs empruntent le boulevard Michelet puis entament la longue montée du col de la Gineste. S'en suit une traversée du plateau de Carpiagne qui se termine par une descente vers Cassis, permettant ainsi d'en admirer le vieux port et les falaises rouges du cap Canaille.

Services

  • Service : Parking, Douche, Kinés, Massage, Navette, Ostéopathes, Transport Sac, Vestiaire
  • Récompenses : Tee-shirt à chaque coureur. Médaille pour chaque finisher.
  • Animation : Musique sur le parcours.

Contacts

  • Contact : SCO Sainte-Marguerite - Marguerite Scosainte
  • Tél : 04 91 75 24 24
  • Email : scoathle@gmail.com
104 avis de coureurs pour Marseille-Cassis

Les notes

Cette course a été notée par 80 coureurs

  • Intérêt sportif de la course Parcours permettant des performances
  • Intérêt sportif du parcours Beauté et variété des sites et paysages, éléments ou monuments remarquables
  • Qualité de l'accueil et organisation
  • Ambiance, convivialité, animation
bruno83 - édition 2010 - Une organisation pas à la hauteur de l'évènement

Marseille Cassis, un évènement incontournable pour Marseille et sa région, une epreuve dans un très beau cadre, une ambiance extraordinaire, des bénévoles courageux et généreux, enfin tout pour passer un magnifique moment dans une même passion, la course à pieds Dommage que l'organisation ne soit pas à la hauteur et qu'elle préfère soigner son image auprès des VIP en oubliant ce qui font l'évènement, les coureurs. Un très mauvais temps annoncé depuis plus d'une semaine, le docteur de la course qui annonce sur le reportage de FR3 que le risque important de courir sous un tel déluge et après l'arrivée, le risque d'hypothermie. A l'arrivée, j'ai retrouvé mon sac vestiaire sur le bitume d'un parking innondé, sous la pluie battante, dommage pour les sacs ouverts.... Aucun abri possible pour ce changer, pas un sac poubelle ni couverture de survie, pas de boisson chaude prévu par l'organisation. Que des tentes VIP, avec gardiens et buffets copieux, mais pour les coureurs rien rien rien..... Pour les arrivanst du milieu de course, une attente de près 1/4 heure pour recupérer leur sac vestiaire sous ce déluge, j'ai vu et entendu des dents claquées... idnamissible pour un tel évènement, même pas d'abris pour le ravitaillement sous la pluie avec des bénévoles courageux et trempés, merci à vous d'être resté. Je repense souvent aux dire du médecin, aux risques encourus par tous les participants, pourquoi un tel mépris pour ce qui font l'évènement, les coureurs ... je ne trouve pas d'autres mots pour dire ma colère....

le 20/11/2010
joelcoch - édition 2010 - inscription 2010

je cherche un dossard pour la course 2010 ; j'ai réussi à m'inscrire mais pas à payer donc désinscrit... si quelqu'un se désiste, merci de me contacter : joel.cocheme@hotmail.fr merci!!!

le 14/03/2010
agosti - édition 2010 - tarif

33 euros le dossard c'est un scandale ou va t'on s'arreter moi j'irai courir ailleurs y'a d'autres courses aussi bien qui savent rester raisonnable.

le 27/02/2010
Grandbout - édition 2009 - Marseille-Cassis, attention embouteillage

Je viens de participer à Marseille-Cassis pour la 8° fois. Les organisateurs ont un contrat avec la météo (ou avec la Bonne Mère) tant est si bien que je n'ai eu de la pluie qu'une fois depuis 2000 ce qui fin octobre est remarquable. Et pour finir bain de mer avec une eau à 18°C ce qui est un second plaisir. Le parcours est toujours aussi beau et exigeant avec son col à 392 m, départ et arrivée au niveau de la mer. Les bénévoles (quelques milliers peut être) sont d'une gentillesse étonnante au vu de la quantité de travail. Je regrette néanmoins 2 choses. D'une part l'heure de départ a été poussée depuis quelques années à 9h30 au lieu de 9h00 ce qui a Marseille se traduit par quelques degrés de température supplémentaires qui handicap la progression (il y avait déjà plus de 15°C au départ). Mais surtout malgré des restrictions dues à des règles de sécurité (étroitesse de routes par endroits) le nombre d'inscrits enfle d'année en année. En 10 ans on est passé de 11500 arrivants à 13500 cette année. Le résultat est évident pour les coureurs "moyens", on ne peut plus circuler, il faut 3 à 4 minutes pour passer la ligne puis encore autant pour se mettre à courir à son rythme, on ne cesse de zigzaguer tout au long du parcours même dans l'ascension du col de la Gineste, et l'arrivée sur Cassis est un cauchemar d'étroitesse où on finit en marchant. Les ravitaillements sont une foire d'empoigne (encore merci aux bénévoles qui gardent le sourire). Conclusion une très belle balade de santé mais surtout pas une course pour faire un chrono, ou pour vouloir améliorer sa performance passée. Chers organisateurs de la SCO Ste Marguerite, il est grand temps d'envisager de faire des sas de départ en fonction des performances des participants. Il est ridicule de faire partir les régulateurs d'allure au premier rang des coureurs quand il sera impossible aux participants de s'accrocher à celui qu'il vise. Je suis arrivé "dans la foule" une heure avant le départ, j'ai mis environ 3 minutes à passer la ligne, autant à courir réellement, et je n'ai jamais pu rattraper les ballons "1h45" (j'ai fait 3h42 au marathon de Monaco cette année (très pentu) et je suis bien entraîné, il n'y a aucune raison que je ne puisse pas approcher ce temps sur un semi même vallonné). On peut encore améliorer cette magnifique épreuve sans gonfler encore le nombre d'inscrits Merci à tous

le 26/10/2009
Jean-françois L - édition 2007 - Marseille-Cassis

28 octobre 2007: temps magnifique sur Marseille. 20,308km de paysages variés et magnifiques. Ca monte et ça descend. Tout serait parfait avec une organisation professionnelle. On reste confondu devant la réputation de cette épreuve et les approximations de l'organisation:pagaille du départ étonnante, des centaines(peut-être plus) de "sans-dossards"sur la route, ravitaillements pas assez étalés, entonnoir de l'arrivée impraticable et dangereuse, aucune animation sur le parcours(hormis un sponsor), chronométrage douteux, et après l'arrivée un vrai parcours du combattant pour en sortir et trouver une solution au retour sur Marseille....bref, espérons que l'amateurisme s'effacera pour la 30ème édition en 2008!

le 31/12/2006
Maurice S - édition 2007 - Marseille-Cassis

Bonjour Mr LACROIX, Abonné à JOGGING INTERNATIONAL depuis plus de 15 ans, c'est toujours avec joie que je reçois tous les mois votre magazine. Tous vos articles sont agréables à lire et surtout très bénéfiques. Par ce mail, pour la rubrique du courrier des lecteurs, je me permets de vous adresser quelques mots sur le Marseille-Cassis que je viens de vivre de l'intérieur pour la 1ère fois. Cela faisait quelques années que je voulais la faire cette '' COURSE ", alors cette année avec des voisins nous avons quitté la capitale pour rejoindre cette bonne et belle ville de MARSEILLE comme le dit si bien son Maire ( avé l'accent ).. Certe de la souffrance, mais quels superbes paysages vous traversez ( l'arrière pays, les calanques, la mer etc...). Vous en oubliez les efforts à accomplir et surtout cette communion de tous les participants à vous encourager lorsque la vue du sommet de la Gineste vous fait souffrir.Cette arrivée au port de Cassis avec tous ces supporters massées plusieurs kms avant l'arrivée. Je n'oublie pas tous les bénévoles de cette manifestation, tous très sympatiques et à vos petits soins à toute demande particulière.Chapeau bas messieurs-dames !!! Alors à tous merci de m'avoir permis de terminer cette course et d'avoir eu pour une fois les yeux plus grand que d'habitude afin de garder un immense et inoubliable souvenir de cet escapade dans la région marseillaise. Enfin à un clin d'oeil à mon petit-fils LUCAS ( né le 14/09/07 ) j'avais sa photo dans la poche lors de la course, ce qui m'a bousté un peu, il comprendra + tard lorsqu'il lira JOGGING. Sportivement à tous vos collaborateurs... Maurice SANGAN Hameau du bois l'évêque 04 allée de l'oiseleur 77500 CHELLES maurice.sangan@wanadoo.fr

le 31/12/2006
Marc D - édition 2006 - Marseille-Cassis

belle course beau paysage, le soucis les frais d'incription un peu élevé mais surtout l'histoire d'attendre dans un premier sas puis un second et enfin à la barrière !!!! j'étais arrivé plus de 2 heures avant pour être bien placé et les petits malins qui arrivent à la dernière minute et qui remontent la file et poussent tous le monde c'est dangereux et nul pourquoi ne pas laisser les gens arriver à leur rythme et aller se placer dans le box de départ et les derniers seraient derniers et pas de soucis de bousculades!!! ou alors inspirez vous d'autres grandes classiques avec des bos avec les temps espérés comme au marathon de paris, ou comme les 20kms de maroilles ??? un petit effort messieurs les organisateurs si vous souffrez de la comparaison avec les courses d'autres régions faites mieux qu'eux sportivement

le 31/12/2005
Hélène B - édition 2006 - Marseille-Cassis

Faisant cette course pour la deuxième fois, j'ai été très déçue par l'organisation, gros embouteillage aux ravitaillements entraînant une perte de patience de certains couccurents, une arrivée surpeuplée. Dommage car les paysages sont magnifiques. Mais l'organisation "tape à l'oeil" n'est pas aussi à la hauteur que ce qu'elle voudrait bien laisser croire. Parcours à refaire seule un week end.

le 31/12/2005
Marc R - édition 2006 - Marseille-Cassis

OK, c’est une très belle course; OK les paysages sont magnifiques; OK c'est une référence qu'il faut avoir faite mais 27 € pour l'inscription 2006 et avoir le droit de faire 20 minutes de bus pour rejoindre Marseille depuis Cassis c'est se foutre du monde. Les organisateurs semblent oublier que le running est une un sport de masse et que ce sont aussi les participants qui font le succès de telles épreuves. Alors ou les organisateurs ne savent pas négocier les tarifs des transports en commun ou ils appliquent des tarifs abusifs compte tenu du succès de l'épreuve. Ce qu'ils semblent oublier c'est que cette épreuve n'est pas la leur, elle fait partie du patrimoine de la région dont ils ne sont que les dépositaires. En ce qui me concerne je refuse de marcher dans ce système d’inflation délirante et laisse ma place à plus fortuné. Bonne course quand même et profitez de chaque foulée.

le 31/12/2005
Gilbert G - édition 2003 - Marseille-Cassis

Un parcours difficile, pas beaucoup de plat. De nombreux coureurs bravant le froid, et la pluie vers la fin. Des meneurs d'allure pas top : les 1h30 marchant à quelques hectomètres de la ligne pour franchir celle ci dans les temps, des camions vestiaires à l'arrivée pris d'assaut, des navettes retour introuvables, une plage de Cassis pas trop boudée finalement car certains ont piqué une tête, certaines nous ont même gratifiés de mono kini. Tous ont avalé avec plus ou moins de difficultés la THG : la Très Haute Gineste, la côte des pompiers étant la cerise sur le gâteau à une borne de la fin. Les groupes de zikmu étaient les bien venus, les ravitos nikel (merci la légion), un beau tee shirt, une belle médaille, mais, bonne mère, ça caillait quand même au pays de Basilou.

le 31/12/2002
Cyril B - édition 2003 - Marseille-Cassis

SUPERBE PANORAMA!!! Sans aucun doute le plus beau semi (ou presque) que j'ai couru. La montée de la GINESTE calme les plus fougueux, mais permet quand même une perf avec la descente très rapide vers CASSIS (10 derniers kms parcourus à allure 10 km/h ...). L'arrivée devant des milliers de spectateurs (je n'exagère pas) est fabuleuse, et la mer nous attend pour un bain éventuel (je ne l'ai pas tenté cette année...) VRAIMENT un semi à faire ... et à refaire!

le 31/12/2002
Renaud C - édition 2003 - Marseille-Cassis

Un grand BONHEUR...cette course mythique, à l'organisation bien huilée, au parcours de rêve. Que de qualificatifs pourraient être utilisés pour parler de cette course. C'était la première fois après un an d'entraînement que je me confrontais à la distance... Je n'ai pas eu un seul instant de doute, de lassitude tant le paysage est grandiose, les ravitaillements bien situés, les podiums d'animation et autres musiciens, placés aux endroits stratégiques et de façon équilibrée. On peut comprendre pourquoi cette course est devenue la première classique de province tant le bonheur est total tout au long du parcours. Certes le temps clément au départ, assez doux, s'est gâté par la suite. Une fois encore météo France qui avait annoncé la pluie seulement l'après-midi s'était trompée. Mais j'ai terminé à temps avant que la pluie n'arrive, et comble de bonheur six minutes avant le meilleur temps que j'espérais réaliser. Je m'étais préparé pour effectuer 1 h 45 à partir du programme d'entrainement adressé par jogging international, tout spécialement aux participants. L'an prochain je viserai 1 h 30 ! Comment parler de cette course, de l'inscription la veille dans ce hall véritable fourmilière où tout est prévu, jusqu'à l'arrivée sur le ravissant petit port de Cassis. Quelques lignes sont insuffisantes tant les impressions, les images sont belles nombreuses et restent gravées dans les esprits. La montée de la Gineste n'est pas si difficile...et je n'ai pas souffert. J'ai sans doute doublé autant de coureurs que j'ai été doublé dans la descente ! Il faut dire qu' étant largement en avance sur mon plan de course, j'ai profité du paysage, de cet environnement de rêve. Je suis sûr, la lumière doit être encore plus merveilleuse lorsque le soleil est au rendez-vous. Le public tout au long des 20 km est formidable, l'arrivée avec des milliers de spectateurs incroyable. Je peux dire aujourd'hui que j'ai fait Marseille Cassis. Mais il y a dans cette course une magie et une passion qui fait qu'on a envie d'y revenir pour attraper les images que l'on a pas pu saisir la première fois, lorsqu'on se retrouve avec un regard d'enfant au milieu d'une grande une fête qui dépasse ce que l'on osait imaginer. je continue à rêver...

le 31/12/2002
Nicolas C - édition 2003 - Marseille-Cassis

Superbe course (une des plus belle que j'ai fait), super parcours, super organisation de début de course ... mais dommage que l'arrivée "bordelique" ait gachée mon plaisir. L'année prochaine l'organisation, au lieu d'offrir un T-shirt et une médaille, pensez plutôt à la boussole et à la carte IGN. Car il nous a fallu pas mal de temps et de détour pour trouver, l'enlevement de la puce, les vestiaires, et finallement les bus. Merci qu'en même pour ce parcours fabuleux car malgrés les emmerdes d'après course je reviendrai. Kenavo à tous

le 31/12/2002
Jean P - édition 2003 - Marseille-Cassis

S'il n'y a rien à redire sur l'intérêt et la beauté du parcours, on peut beaucoup discuter des compétences de l'organisation. Pendant la course, il n'y a rien à redire si l'on oublie les bousculades du début sur la ligne avant le départ (la plupart des coureurs devaient être pressés d'en finir). Par contre, une fois arrivé à Cassis, les problèmes commencent... Déjà il faudrait arriver à laisser plus de place aux coureurs sur les 200 derniers mètres, sur le port, car le passage est trop étroit ce qui oblige à zigzaguer au risque de tomber. Mais le cauchemard commence maintenant, car vous devez trouver la zone où rendre la puce, trouver le ravitaillement, récupérer votre sac vestiaire et retrouver votre voiture ou votre navette pour Marseille. Prenez patience car c'est une CA-TAS-TROPHE !!! Bousculades, manque de personnel pour la distribution des sacs, sac de vestiaire non classés par numéro voir même oubliés à Marseille (!), file d'attente monstrueuse pour avoir une navette, etc... Tout ceci fait que, si j'ai fait la Marseille-Cassis cette année, je ne la referai plus. J'aime courir, mais pas me faire marcher dessus, ou poiroter 1 h pour un sac. Merci, mais cette course n'est pas pour moi. Avis aux amateurs...

le 31/12/2002
Joel E - édition 2003 - Marseille-Cassis

Belle course que la Marseille Cassis et merci à vous. Dommage que la fête soit gachée par la pagaille à la récupération des sacs vestiaires et au mauvais fléchage de la direction des navettes. Les cars pourraient aussi nous déposer à l'endroit de départ de la course... Sinon je suis extrèmement satisfait et prêt pour l'édition 2004...

le 31/12/2002
Damien B - édition 2003 - Marseille-Cassis

Je reviendrai pas sur le paysage grandiose que constitue le parcours, mais sur le fait que celui qui veut faire Marseille-Cassis pour faire un temps acceptable doit venir sur la ligne de départ au moins 1h30 avant. En effet, ne connaissant pas le niveau des participants, j'ai pris mon temps pour me présenter derrière la ligne de départ (environ 45 minutes avant). Du coup pendant 1h46 j'ai slalomé, freiné, accéléré pour me faufiler à travers les gens. Des gens donc qui s'entrainent pas beaucoup pendant l'année, mais qui se lèvent tôt le jour de la course : cherchez l'erreur !!

le 31/12/2002
Philippe M - édition 2003 - Marseille-Cassis

Globalement d'accord avec ce qui a été dit au dessus. Un parcours superbe, pas si difficile que ça d'ailleurs, des bénévoles sur le parcours très sympas, une arrivée sur le port de cassis enthousiate (on se croirait à N.Y). Par contre une organisation à l'arrivée plus que défaillante. Une récupération des sacs qui n'en finit plus (sous la pluie) avec un bus qui nous largue à un feu dans Marseille. débrouille toi camarade. C'est dommage de ternir la réputation d'une si belle course par de telles approximations. A corriger donc. Amitiés.

le 31/12/2002
Cyril B - édition 2003 - Marseille-Cassis

ERRATUM dans mon commentaire précédent : pour la fin de course (les 10 derniers kms très rapide), il fallait lire "à allure 10 kms" et NON "10 km/h" (ce qui veut dire les 10 derniers kms avalés comme un 10 kms "seul" : dans mon cas 15 km/h...) Les connaisseurs auront rectifié d'eux-mêmes... mais je m'excuse tout de même. Par ailleurs, je tenais à donner un bémol tout de même en lisant les commentaires du dessus : c'est vrai que les meneurs d'allure (du moins celui d'1h30) n'étaient pas très efficaces. En effet, je l'ai rattrapé à 100 m de l'arrivée pour finir en 1h28min30s... Je lui pardonne quand même de m'avoir "oublié" dès le départ. Et longue vie à MARSEILLE-CASSIS !!!

le 31/12/2002
Jean-luc F - édition 2002 - Marseille-Cassis

Ne gâchons pas notre plaisir, Marseille-Cassis est une course unique, de par ses paysages, son public exubérant et aussi l'organisation. J'y cours pour ces raisons, mais aussi pour améliorer ma performance. Alors pourquoi nous parquer derrière les grilles du stade vélodrome pour ensuite lâcher les fauves avides d'arriver les premiers au filet de départ. Au marathon de Paris chacun arrive à son heure et s'installe calmement... A quoi sert la puce qui est déclenchée au coup de feu et qui s'arrête au bout des barrières d'arrivée en posant le pied sur une marche, dès que les coureurs précédents vous cèdent leur place. Pourquoi tant de coureurs avec des dossards privilégiés, courant en masse compacte, très difficiles à doubler et ralentissant sur les deux premiers kilomètres ceux qui peuvent aller beaucoup plus vite. Venez, c'est sympa d'être dans la masse, avec nous, et de choisir un lieu de départ qui correspond à votre rythme de course... Le bonheur de courir Marseile-Cassis est inoubliable, ce ne sont donc pas des critiques mais une petite contribution afin de peut-être, rendre la fête ecore plus belle. En tout cas merci à tous.

le 31/12/2001
Andre D - édition 2002 - Marseille-Cassis

Superbe course, ambiance excellente, paysage magique. Dommage que la course ne puisse etre faite ailleurs que sur route goudronnée, ceci étant, elle est digne d'intérêt.

le 31/12/2001
Nicolas B - édition 2002 - Marseille-Cassis

D'abord une grande pensée pour ce soldat décédé au 16ème km et à toute sa famille. Le certificat médical est loin d'etre suffisant. Il faut une réelle communication pour la prise de conscience des dangers qu'encours la pratique de ce sport. Concernant la course, j'ai eu un réel plaisir de partir avec ma femme lancée pour la première fois sur une épreuve. Et puis le parcours est vraiment super, assez technique, et puissant. Le paysage est grandiose. Sans parler de cette baignade à Cassis à l'arrivée, un grand bonheur. A faire absolument en tant que course "plaisir".

le 31/12/2001
Laurence P - édition 2002 - Marseille-Cassis

Bonjour Je suis rentrée il y a peu de temps de cette fameuse course MARSEILLE CASSIS et je peux vous garantir que c'est une super course. De par le paysage, l'ambiance, l'organisation. En plus le soleil était au rendez-vous. La montée de la GINESTE sur laquelle on m'avait dit beaucoup de choses s'est effectuée sans trop de difficultés. La descente après était plus dure et les derniers kilomètres très long. Mais ça valait le coup de se lever tôt pour participer à cette superbe course. Si vous ne l'avez jamais tentée, inscrivez vous dès maintenant car elle est limitée. SPORTIVEMENT LAURENCE

le 31/12/2001