Mission accomplie !

Le Happy Running Crew en plein entraînement
Le

C’est l’heure du bilan pour les membres du Happy Running Crew. Mi-septembre s’est terminé le défi « Make1KWet ». Un programme de natation dont ils reconnaissent les bienfaits.

La rentrée a sonné non pas la fin de la récréation mais d’une série d’entrainements assez intenses pour les douze représentants de l’association Happy Running Crew.

Durant cinq mois, à raison de deux rendez-vous mensuels, ils ont suivi le programme conçu par l’équipementier Speedo afin d’améliorer leur condition physique générale et leurs performances sur route. Pour conclure cette aventure sportive et leur 8ème et dernière séance au Dôme, le centre aquatique de la ville de Vincennes, un ultime test chronométrique attendait les forçats de l’eau.

L’objectif était limpide : parcourir 1000 m, soit 40 longueurs dans un bassin de 25m, le plus vite possible. A ce petit jeu, c’est Benjamin qui s’est imposé en 18 minutes et 7 secondes, soit près d’une minute de moins que son temps réalisé en juillet lors du premier chrono. A l’instar du vainqueur, l’ensemble des participants est parvenu à améliorer leur performance.

Des résultats probants qui viennent valider le travail effectué avec le coach Olivier Chazot qui les a accompagnés. « Beaucoup ont réellement découvert la natation durant ce programme. Ils ont rencontré au début des difficultés pour poser leur nage en crawl en particulier. En travaillant la technique de la respiration, le positionnement dans l’eau et le passage de bras, l’ensemble du groupe a fait des progrès significatifs », témoigne l’entraîneur. Un sentiment partagé par les intéressés. « Je n’étais pas une nageuse débutante mais je manquais vraiment de confiance », explique Louise. « Je me sens beaucoup plus à l’aise qu’avant dans l’eau. J’ai pris mes marques notamment en crawl ». Benjamin tire le même constat : « Au niveau de la technique de nage, c’est le jour et la nuit. J’ai enfin les bonnes positions et les bons mouvements. J’ai amélioré ma respiration ».

Côté course à pied, les bénéfices du défi « Make1kWet » sur la pratique des runners sont déjà évidents. « J’ai l’impression de courir de manière plus légère et d’avoir davantage de souffle », avoue Louise. « J’ai gagné au niveau de l’endurance. Je peux pousser mon effort plus loin », avance Benjamin. Pour leur coach, « s’entraîner en bassin avec davantage de relâchement et faire travailler de nouveaux muscles ont permis aux membres du groupe de renforcer leur cardio ». Un bon en avant qu’il faudra confirmer à l’occasion des 20 km de Paris, un nouveau challenge que le Happy Running Crew s’est promis de relever… dans la bonne humeur.